Objectifs

Préparer le Schaerbeek du futur

Préparer le Schaerbeek du futur signifie anticiper ce que nous voulons pour les habitants:

1. Nous voulons plus de crèches pour accueillir chaque enfant ;

Il est essentiel que les parents qui en ont besoin puissent confier leur enfant à des structures d’accueil professionnelles de la meilleure qualité.

Cet effort est accompli depuis 15 ans. Il importe de continuer tant par le développement des crèches communales que par le soutien. C’est tout le sens du plan crèches.

2. Nous voulons plus d’écoles communales afin d’être capable d’accueillir les nouveaux enfants annoncés par l’essor démographique

A côté de 3 nouvelles écoles (La Vallée, école 14, école 9), nous travaillons en vue d’agrandir celles qui existent (école 16, Lycée Emile Max, Athénée Fernand Blum, école 13, école 10, école 8, école 17, Institut technique Frans Fischer).

Les nouvelles écoles seront construites selon les standards les plus modernes.

Ce gigantesque effort est dénommé plan écoles. Schaerbeek sera ainsi à la pointe du progrès.

3. Le nouveau quartier de la Gare Josaphat.

Ancienne gare de triage sans utilité aujourd’hui, la région bruxelloise, propriétaire du terrain, souhaite urbaniser ce terrain. Schaerbeek soutient ce projet. A côté des nouveaux logements, nous nous engageons à implanter une crèche et une école fondamentale.

4. Le nouveau quartier « Reyers ».

La RTBF et la VRT envisagent de se redéployer sur leur site. Des terrains seront ainsi libérés.
Schaerbeek s’est engagé à construire une crèche, une école fondamentale et peut-être une école secondaire technique orientée vers l’audio-visuel.

Eduquer

  • Accueil crèches
  • Pédagogie écoles
  • Stages + OCS
  • RCE
  • Ecoles spécialisées
  • Académie
  • Promotion sociale

Dépenser juste et limiter les impôts

Malgré que Schaerbeek soit une commune où les revenus moyens des habitants sont bas, il faut se féliciter que les observateurs décernent un label de « bonne gestion » à notre commune.

En effet, le budget communal est régulièrement en équilibre, et la dette d’investissement est limitée à 100 millions qui sera amortie en 20 ans, soit en moyenne 5 millions par an. La dette par habitant est de 145 €, c’est une des plus basse du Royaume.

En revanche, nous disposons de plus de 62 millions en réserve pour faire face au coût futur des pensions.

Cette réserve nous place tout en haut des communes prévoyantes.

Tout ceci permet de limiter les impôts communaux et de les maintenir dans la moyenne des communes belges.

Progresser ensemble

Un défi de taille se pose pour les communes densément peuplées et cosmopolite comme Schaerbeek. Celui du vivre ensemble. Schaerbeek est au carrefour des cultures, regroupe des quartiers parfois très différents les uns des autres et dispose d’une population aux parcours multiples et variés

A Schaerbeek, toutes ces réalités sont prises en compte. Car c’est ensemble, avec tous les Schaerbeekois, que nous faisons progresser notre commune.

Les efforts consentis en matière de prévention et de sécurité portent leur fruit puisque la criminalité est en baisse constante depuis de nombreuses années et que le sentiment de sécurité croit au même rythme. Nous ne connaissons par ailleurs pas de ghetto à Schaerbeek. La fraternité prime, au détriment du racisme et des divisions.

Nous sommes tous les jours heureux de constater qu’il fait bon vivre à Schaerbeek.

Continuons sur ce chemin.